Compte rendu des 2 matchs du 6 decembre d'APSAP Vile de Paris

7 décembre 2014 - 15:57

Ci dessous les résumés des matchs d'APSAP (source :https://apsapfootball.wordpress.com/)

Equipe Réserve :

Victoire 3 – 0

L’équipe, malgré les nombreuses blessures des dernières semaines, 12 joueurs avaient répondu présent.

Le 11 de départ : Kader, Marc-Edem, JM, Hugo, Seb, Cyril, Loïc, Gomis, Jean-Phi, Sidi, Alex Ramel (capitaine)
Sur le banc : Yves

La première période

Dès les premiers ballons on sent que l’équipe n’est pas dans un grand jour, les passes et contrôles sont hésitants, les mouvements peu prolifiques. Heureusement notre adversaire du jour ne semble pas être composé de grand manieurs de ballons et le début de match est pauvre en jeu. Si de notre côté, malgré une organisation pas totalement en place, on ne signale aucun gros danger sur nos buts, la partie est tout autre dans la moitié de terrain adverse.
Nous parvenons en effet à bien écarter sur nos ailiers et les centres se multiplient. Malheureusement un manque de présence et d’envie dans la surface ne permet pas de concrétiser ces ballons. Cependant à force de pousser, Alex et Sidi se retrouvent en face à face avec le goal adverse, ou plus précisément d’un mur. Le gardien de la 1 est en effet venu prêter main forte, et il sauve son équipe à de multiples reprises par de superbes arrêts. Intervient alors la pause.

Mi-temps

Fidèle au ressenti partagé par tous, le discours de Didier nous met en face de nos lacunes. Il demande alors du jeu, du jeu simple, une défense plus haute et un bloc plus compact pour venir étouffer nos adversaires. Le groupe a bien conscience qu’il est capable de mieux, et que la clé du match réside surement dans ce premier but déclencheur, dont nous a privé à de multiples reprises le portier adverse.
Medical time : Loïc revenant de blessure, et alerté par une petite pointe en fin de 1ère mi-temps, cède alors sa place à Yves.

La seconde période

De retour sur le pré synthétique, on constate que la mi-temps a surtout bénéficié aux joueurs adverses qui alignent alors leurs premières belles séquences. Ils s’approchent alors des buts, mais toujours pas de gros danger à signaler. Nous continuons de notre côté à chercher la faille, et montons alors nombreux et décidés sur un coup de pied arrêté. Le ballon ressort alors rapidement, la défense se retrouve en sous-effectif face au contre adverse, qui mené proprement par les avionneurs de Charles de Gaulle aboutit sur le classique centre à ras de terre – plat du pied. APSAP 0 – CdG 1, la pilule est dur à avaler…
Révoltée par ce scénario, l’équipe réserve passe alors la seconde. Les appels sont plus tranchants, les passes plus précises et le pressing plus insistant. Se retrouve alors Alex Ramel face au goal adverse, cette fois-ci il remporte le duel, la malédiction est brisée ! 1 – 1, la machine est lancée.
L’aura d’invulnérabilité du portier de CdG dissipée, l’APSAP met les bouchées doubles pour passer en tête. L’attente ne sera pas longue, et c’est encore une fois Alex Ramel qui sur une frappe chanceuse, car contrée, permet à l’APSAP de mener au score.
On sent alors un sentiment de résignation gagner les opposants du jour, et le match devient plus simple pour l’APSAP. Les espaces se font plus larges, les adversaires moins bagarreurs, et l’affable Alex Gomis l’a bien compris. C’est le moment qu’il choisit en effet pour réaliser sa prophétie d’avant match. Il prend le ballon au milieu de terrain, déborde côté gauche, poursuit sa chevauchée en rentrant dans l’axe, franchit le dernier rideau défensif, et lorsqu’il se retrouve face au goal, abandonne sa tactique habituelle de frappe dans les nuages, et tire avantage d’un bel appel deuxième poteau pour glisser son ballon petit côté.
3 – 1, la messe est dite, les dernières minutes s’écoulent tranquillement et l’arbitre met un terme à ce match.

On refait le match

N’ayant pas sur forcer le destin en première période, l’équipe a du attendre l’électrochoc du but concédé pour prendre à défaut l’excellent goal adverse, ensuite tout a été plus simple. Surement pas le plus beau match de la réserve cette année, mais une victoire importante qui conforte notre position de leader.

À noter

  • Le retour encourageant de Loïc qui a joué la carte de la prudence
  • La solidité de Marc-Edem sur son côté
  • Le précieux pressing de Cyril qui nous a récupéré un bon nombre de ballons
  • Le respect par Gomis de ses promesses d’avant-match

Equipe première :

Victoire 3 – 2

Compo : Sangaré, Momo, Brahima, David, Fred R., Olivier, Fred B., Médi, Lounès, Louis et Mike.

Remplaçants : Max et Julien

Première mi-temps :

Nous faisons une excellente entrée en matière. Nous prenons à la gorge notre adversaire. La possession du ballon est nôtre, nous remportons tous les duels. Cette entame est logiquement récompensée par l’ouverture du score. Mike, d’une somptueuse reprise du gauche, propulse le cuir dans la lunette du gardien (1 – 0). L’ouverture du score nous déchaîne et nous poursuivons notre travail de sape. L’adversaire est dominé sur tous les plans et ne parvient pas à être dangereux. Sur une remontée hasardeuse de leur défense, nous réussissons à effectuer une ouverture par dessus leur bloc. Momo, parti de derrière, accélère côté droit et parvient à décocher un centre repris victorieusement par Mike au point de penalty (2 – 0). Une odeur de KO flotte sur le match. L’adversaire est groguy.  Le dernier quart d’heure de la première mi-temps monte en intensité. Les duels sont plus rude. Divers arrêts de jeu nous permettent de soigner des joueurs victimes de chocs avec l’adversaire. Fred R. est contraint de céder sa place suite à une rechute malgré un excellent match. Max rentre au milieu. Fred B. redescend derrière. La mi-temps est sifflée. Nous sommes au milieu du match en bonne posture.

Mi-temps :

La consigne est donnée de ne pas s’enflammer et de rester vigilant. La dernière fois où nous nous sommes retrouvés en pareil situation, nous avions concédé le match nul. Le groupe est réceptif et semble prêt à ne rien lâcher.

Seconde mi-temps :

L’adversaire revient avec de grosses intentions. Il met davantage d’intensité dans les duels et prend le jeu en main. Quant à nous, nous reculons et leur laissons la possession du ballon. Max passé devant effectue un travail d’harcèlement difficile mais utile pour gêner la relance adverse. L’ensemble du groupe montre du répondant tant sur le plan athlétique que dans l’utilisation du ballon et ne se laisse pas « manger » par ADP. Les actions les plus tranchantes viennent de notre part. Néanmoins, sur un coup franc évitable suite à une mauvaise relance de Médi plein axe, nous concédons notre premier but depuis sept matchs.  Le tireur, aux 25 mètres, parvient à trouver un attaquant adverse qui place une tête imparable dans la lucarne opposée. Sur le but, nous sommes statique et ne suivons pas l’adversaire. Nous regardons la sphère passée au-dessus de nos têtes sans piper mot. Aucun duel n’est opposé au buteur d’ADP, l’affaire est alors plus simple pour ce dernier pour placer un coup de plafond victorieux (2 – 1). Mentalement, l’adversaire est revigoré et relancé par notre passivité.
Notre réaction va être quasi-immédiate. Médi, certainement tancé par mes reproches prend ses responsabilités (enfin). Il prend le ballon côté droit accélère et repique dans l’axe. Il sert loulou, qui trouve sur une belle passe louis, qui lobe le gardien venu à sa rencontre (3 – 1). Belle réaction de notre part. Cette appel d’air nous regonfle et nous proposons un football plus construit, partant souvent de derrière. Le jeu reste équilibré. ADP attaque, nous controns. Sans un libéro impérial en face, les prises de balles de Max et Juju auraient certainement trouvé meilleur sort. Juju rentré pour la dernière demi-heure à la place de Loulou, apporte du sang frais sur le flanc droit et ne rechigne pas la tâche. Max occupe seul l’axe et Louis s’exilant côté gauche. Nous finissons le match en 4 2 3 1 pour tenir la largeur et passé sur les côtés dès que possible.
Je trouve que nous sommes bas mais plutôt bien en place. Nous faisons preuve d’une bonne agressivité. Dans ce match viril, il est normal que les esprits s’échauffent. Néanmoins, sur une belle incursion sur notre gauche, l’adversaire parvient à décaler leur numéro 10 plein axe (auteur d’un excellent match). Celui-ci, pas attaqué (encore une fois nous sommes passifs), frappe pleine puissance dans le ballon. Sangaré ne peut que regarder le cuir se loger dans la lunette (3-2). Le match est relancé. Les joueurs adverses s’énervent devant notre peu d’entrain à engager suite au but encaissé. Nous parvenons à finir la rencontre en préservant l’essentiel : les 4 points de la victoire.

Le jeu et les joueurs :

Vu de l’extérieur , nous avons disputé un match très engagé face à un adversaire qui n’a rien lâché malgré une première mi-temps  calamiteuse. J’en retire une réelle satisfaction tant nous avons su réagir lorsque nous avons subi la première réduction du score. C’est dire nos capacités de réaction. Il serait souhaitable qu’à l’avenir, nous puissions garder l’intensité et mettre de la  vitesse, et ce de façon constante.
Notre progression est néanmoins réelle. Ce type de match en est la démonstration. Je retiens surtout notre première mi-temps où nous avons fait preuve d’une excellente maîtrise collective. Nous avons proposé du jeu et su se montrer efficient à la conclusion des actions.
A nous de poursuivre, et de glaner des points lors du dernier match de l’année, qui nous permettront de finir premier au classement lors des matchs aller de ce championnat.

Homme du match : Mike
C’est simple, il met deux buts magnifiques. Passé au milieu, il a abattu  un travail défensif considérable.
Un match plein où comme annoncé avant le match, il a dû passer par de belles émotions (vas y raconte !).

Mention spéciale : Médi
J’ai apprécié son match. Agressif dans le bon sens, il a malgré quelques errements, été constant et apporté sa pierre à la construction de la victoire. D’abord sur phase ascendante lors de son arrivée dans le groupe première, il stagnait depuis quelques matchs. Pas mal, utile : voilà ce qui caractérisait mes analyses le concernant. Aujourd’hui, voir une nouvelle courbe ascendante se dessiner, me ravit.

Mention particulière :

  • Je mentionnerai Momo pour son match sérieux derrière et sa chevauchée qui amène le 2e but
  • Fred pour avoir supplée le vieux à la dernière minute et fait un match sérieux, régulier dans son ensemble
  • Louis pour sa belle 1ère mi-temps (actif, en mouvement) et son 3e but décisif
  • Max pour sa rentrée où il n’a pas ménagé sa peine et fait oeuvre de percées, déviations et pressings intéressants
  • Fred R. pour sa belle rentrée avant de sortir blessé (dommage, sa grinta aurait servie en 2e période)
  • Julien le maboule, qui a su gardé sa boule au frais malgré quelques provocations. Belle rentrée. Intense (hein JM), pleine de détermination

Commentaires