resultats du 14/02 et commentaires

15 février 2015 - 13:50

C'était donc journée de vendange pour les 2 équipes et vu le volume, le vin devrait couler a flots cette année !!!

nos espoirs de montée se sont envollés contre Air France (un comble !) et au vu des résultats, ce sont bien les 2 meilleures équipes du groupe qui sont en tete. Score incroyable de SCPO contre GAZIERS ( 7 a 2 ) et fessée d'APSAP a donné une fessée a BNP : seule bonne nouvelle de la journée mais j'avoue qu'elle a une saveur particulière ! ci dessous vous trouverez le résumé de ce match, et vous remarquerez que leur mauvais état d'esprit ne les a pas quitté(incident avec le kop adverse...)

 

Equipe réserve :

Victoire 6 -1 

En attendant le compte rendu de jean-Phi, voici très brièvement mon ressenti. Face à une équipe accrocheuse et un bloc resserré, les débats sont équilibrés. Néanmoins, grâce à une action de toute beauté qui a vu Cyril effectuer un débordement somptueux côté droit, nous prenons l’avantage à la marque, via Max posté au premier poteau qui reprend instantanément l’offrande pour marquer d’une belle frappe croisée.

Surprise à mon retour au bord du terrain peu avant la match de la première, Marc Edem m’annonce un résultat de 4 – 1 en notre faveur. Nous finirons par un score de 6 à 1. Triple break, jeu, set et match. Hâte de lire Jean-Phi et le déroulé du match pour me délecter au plus près de cette belle performance. Félicitations à tous et une petite dédicace à Max pour son quadruplé :).

Equipe première :

Victoire 5 – 0

L’enjeu du match avait été énoncé durant la semaine. Il fallait absolument gagner pour rester en tête du classement et attendre patiemment les résultats des matchs en retard du 28 février prochain. De plus, cette journée marquait la confrontation entre le 2e et le 3e du championnat, donc en cas de victoire de notre part c’était tout bénef.

Le discours d’avant match était centré sur la nécessité pour chacun, de monter d’un voire deux crans, le niveau affiché la semaine passée. Une rigueur collective et individuelle devait être à l’oeuvre, pour réussir à la fois à poser notre jeu et démarrer la rencontre tambour battant.

Compo : Sangaré, Miguel, Brahima, David, Fred, Olivier, Madi N., Thomas, Lounès, Mike et Ismaël.

Dans les startings blocks : Médi P., Louis et Xavier.

Première mi-temps :

Nous démarrons le match pied au plancher, avec de suite la main mise sur le cuir et une fluidité retrouvée dans les transmissions. Le schéma est respecté et chacun joue sa partition sur le bout des doigts. Naturellement, les premières attaques font mal à l’adversaire. Rapidement, nous trouvons l’ouverture sur une montée hasardeuse de la défense adverse, qui laissera s’engouffrer dans son dos notre attaque. Mike ouvrira la marque au terme d’une action rondement menée (1 – 0). Nous poursuivons notre travail de sape. Les décalages se font plus fréquents. BNP souffre de la comparaison. Plus d’intensité, mieux placé et plus précis dans le jeu, notre défense se balade et notre milieu régale. Notre attaque quant à elle combine aisément et pique dans les espaces une défense aux abois.
Le répit accordé à notre adversaire étant du à trop de précipitation à prendre les espaces qui seront sanctionnés par des hors jeu. Je demande plus de patience, de passer en deux temps sur les côtés. Ce fut chose faite avec le second but conclue cette fois par Ismaël (2 – 0). Le troisième suivra dans la foulée avec un déboulé côté droit de Miguel qui servira  Mike dans la surface pour une frappe croisée victorieuse (3 – 0).
Le match est à sens unique. Nous nous promenons. la ballade que nous proposons fait plaisir à voir. Copains de réserve, dirigeants et spectateurs goûtent avec gourmandise le mets proposé.
Au menu : décalages, remises, patience et buts sont les ingrédients du plat que nous servons. Au dessert, une délicieuse ouverture de Loulou dans le dos de la défense adverse, Ismaël se joue du portier adverse d’un dribble long, puis contrôle le ballon avant d’inscrire dans le but vide un 4e but de toute beauté (4 – 0). La fin de la mi-temps connaîtra un déroulé à sens unique avec même un déboulé côté gauche de David conclue par un centre qui ne trouve pas preneur.

Les consignes de la mi-temps oscillent entre une juste satisfaction des événements du premier acte, mais aussi avec une tempérance de ceux-ci en vue de la seconde partie du match. Je rappelle qu’à chaque fois que nous menions large à la mi-temps, nous encaissions les premiers de retour sur le terrain. L’attention et la rigueur durant le premier d’heure demeuraient cruciale pour poursuivre notre domination et le contrôle total du match. Enfin, j’indique que des changements rapides vont être opérés afin que les copains, dans les startings blocks, participent au festin.

Deuxième mi-temps :

Nous revenons en seconde période avec les mêmes intentions. La domination que nous exerçons est cruelle pour nos adversaires, qui me demandent de tempérer les exubérances de notre kop de supporters survoltés.  Xavier et Louis sont rentrés devant pour accentuer notre avantage et creuser notre supériorité. L’arbitre de touche semble ne pas apprécier tant de différence et se signalera plusieurs fois par des signalements de hors jeu imaginaires. Notre kop en parfait connaisseur de la cause footballistique, et porté par un Alex des grands soirs, ne goûtent pas l’entrave au spectacle et à l’avalanche de buts promise. Nous réussissons malgré tout à obtenir un penalty via Xavier, accroché dans la surface, qui sera manqué par Loulou.
Médi rentre à son tour et se poste à la pointe du losange. Les occasions s ‘enchaînent via Louis, Xavier et Médi. Nos échecs résideront soit par une dernière passe mal ajustée ou soit par maladresse.
Nous marquerons tout de même une « manita » suite à notre spéciale. Coup franc rentrant cadré de David, dévié par Thomas, l’arrêt réflexe du portier adverse n’empêchera pas Olivier de propulser la balle au fond des filets (5 – 0).

La fin du match est à sens unique à l’image de l’ensemble de la rencontre. Nos adversaires se rebifferont quelques peu. L’emprise dans laquelle nous les avons contraints, ne leur ont pas permis de s’extirper d’une situation trop difficile, inextricable pour leur niveau affiché ce jour. Nous terminons le match sur ce score ainsi qu’avec une divergence profonde et latente avec l’arbitre de touche, qui juste avant le terme du match, signalera Xavier hors jeu, pourtant parti de son camp vers le but adverse. Quelques joueurs manifesteront leur mécontentement dont Olivier qui écope d’un carton jaune, qui pourrait le priver de la prochaine rencontre. Je m’empresse de calmer tout le monde ainsi que l’arbitre qui agite la menace des cartons et évoque comme excuse une domination outrageuse comme argument à sa médiocrité. Scène complètement surréaliste surtout lorsque l’autre arbitre de touche me révèle que son confrère a effectivement maintes fois mal juger les positions de hors jeu.
Peu importe, cette sortie quelque peu contrariée, n’altère en rien la qualité de la prestation effectuée par notre équipe.

   

 

Commentaires

Staff
jf b
jf b 17 février 2015 17:57

avec des joueurs en vacances c'était pas gagné